Boudin noir brasse aux oignons à l'ancienne VPF 1,7 kg env. La Grande Charcuterie

Image
Boudin noir brasse aux oignons a l'ancienne VPF 1,7 kg env. La Grande Charcuterie - 0158032 - PassionFroid - Grossiste alimentaire
  • Référence : 158032
  • Mise à jour : 10/01/2020
    Dluo : 21 jours
Frais. Sous vide. Précuit. Mélange de sang frais, gras de porc, oignons, sel, persil et poivre. Embossé dans un boyau naturel de porc.
Image
Idées de planches conviviales à partager - PassionFroid - Grossiste alimentaire

Idées de planches conviviales à partager

Convivialité et partage sont les maîtres-mots de l'été. Pour vous accompagner dans cette effervescence, découvrez des exemples d'assiettes et planches à partager   

Lire la suite
Critère et fréquence de la réglementation nutrition

Plat protidique P/L < ou = 1

Liste des allergènes

Aucun signalé

Dénomination réglementaire

Boudin noir brasse aux oignons à l'ancienne VPF 1,7 kg env. La Grande Charcuterie

Valeurs nutritionnelles

Pour 100g
Énergie 324 Kcal
1341 KJ
Matières grasses 30 g
Dont acides gras saturés 12 g
Glucides 2.9 g
Dont sucre 2.3 g
Fibres alimentaires 1.4 g
Protéines 10 g
Sel 1.2 g
Calcium 0 mg
La préparation
  • S'utilise à froid comme à chaud.
Plus
  • Boudin aux oignons fabriqué selon la recette traditionnelle ce qui lui permet d'avoir l'appellation "à l'ancienne" valorisable sur une carte.
  • Boudin ayant la certification de Viande de France, qui s'engage à maintenir les connaissances et les savoir-faire spécifiques pour un produit de qualité.
  • Boudin brasse portionnable selon les différentes utilisations et besoins pour une meilleure maitrise du coût portion.
L'origine du boudin
L'histoire du boudin remonte à la nuit des temps. Les premières traces de recettes apparaissent dans la cuisine assyrienne. Celle-ci n’a pas réellement évolué. Le boudin est toujours à base de sang et de gras de porc assaisonnés, le tout mis en boyau. Les grecs et les romains connaissaient le procédé de fabrication et, au Moyen-Age, on commença à inscrire le procédé de fabrication dans les manuscrits. Au XIXème siècle, le boudin a su s’implanter sous différentes formes. Dit de brasse, pour l’unité de mesure, il se vendait 0,30 à 0,50 francs le morceau ce qui faisait de lui un plat populaire, boudé par les nobles préférant les produits plus distingués comme la truffe, l’écrevisse, etc. Les temps ont changé, de nos jours il est consommé de tous.
Données fournies à titre indicatif, seules les mentions portées sur les emballages des produits font foi.
Photo non contractuelle - suggestion de présentation.

Voir aussi

Idées recettes

Image
Planche Pintxo de charcuteries - 851 - PassionFroid - Grossiste alimentaire

Planche Pintxo de charcuteries

Image
Tarte en bande boudin pommes - 862 - PassionFroid - Grossiste alimentaire