l'expert de la distribution livrée
pour la restauration, en produits surgelés et frais

Le Plan National Nutrition et Santé

Lancé en janvier 2001, le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a pour objectif général l'amélioration de l'état de santé de l'ensemble de la population en agissant sur l'un de ses déterminants majeurs : la nutrition. 
Il est prolongé en 2006 par le PNNS 2 (2006-2010) et précise les axes du PNNS initial (2001-2005).
Plusieurs objectifs initialement fixés ont été partiellement ou totalement atteints, comme la réduction de la prévalence du surpoids et de l'obésité chez l'enfant, la réduction de la consommation de sel ou de sucre, l'augmentation de la consommation de fruits chez les adultes. Pour autant, ces améliorations n'ont pas concerné de façon homogène toute la population. 
Le PNNS 3 (2011-2015), lancé en juillet 2011, vise notamment à lutter contre les inégalités sociales de santé. Il est étroitement lié au Programme National pour l'Alimentation (PNA). Il est lancé conjointement au plan d'obésité (PO), qui complète le PNNS par l'organisation du dépistage, la prise en charge des patients en nutrition ainsi que par une dimension importante de recherche.
 
L'objectif principal du PNNS est décliné en neuf objectifs nutritionnels prioritaires :
 
Concernant la consommation alimentaire
  • Augmenter la consommation de fruits et légumes afin de réduire le nombre de petits consommateurs de fruits et légumes d'au moins 25%.
  • Augmenter la consommation de calcium afin de réduire de 25% la population des sujets ayant des apports calciques en dessous des apports nutritionnels conseillés, tout en réduisant de 25% la prévalence des déficiences en vitamine D.
  • Réduire la contribution moyenne des apports lipidiques totaux à moins de 35% des apports énergétiques journaliers, avec une réduction d'un quart de la consommation des acides gras saturés au niveau de la moyenne de la population.
  • Augmenter la consommation de glucides afin qu'ils contribuent à plus de 50% des apports énergétiques journaliers en favorisant la consommation des aliments sources d'amidon, en réduisant de 25% la consommation actuelle en sucres simples, et en augmentant de 50% la consommation de fibres.
  • Réduire la consommation annuelle d'alcool par habitant de 20% afin de la faire passer en dessous de 8,5 l/an/habitant.
 
Concernant les indicateurs biologiques
  • Réduire de 5 % la cholestérolémie moyenne des adultes.
  • Réduire de 2-3 mm de mercure la moyenne de la pression artérielle systolique chez les adultes.
  • Réduire de 20 % la prévalence du surpoids et de l'obésité (IMC > 25 kg/m2) chez les adultes et interrompre l'augmentation particulièrement élevée au cours des dernières années de la prévalence de l'obésité chez les enfants.
 
Concernant le mode de vie
  • Augmenter l'activité physique quotidienne par une amélioration de 25% du pourcentage des sujets faisant, l'équivalent d'au moins 1/2 h de marche rapide par jour, au moins cinq fois par semaine.
 
LES LIENS UTILES
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour faciliter et optimiser votre navigation sur notre site et en mesurer la fréquentation. En savoir plus.