Dossier

PNNS 4 : à la découverte des 12 nouveaux repères nutritionnels

4 décembre 2017

PNNS 4 : à la découverte des 12 nouveaux repères nutritionnels
 
Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) vient d’actualiser les repères nutritionnels pour le PNNS 4 (2017-2021). Cette évolution fait suite à diverses études conduites par l’ANSES* et d’autres portant sur la compréhension, la connaissance et l’acceptabilité des repères proposés par le PNNS 3 (2011-2015) auprès du grand public.
 
LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS NUTRITIONNELLES POUR LES ADULTES !
Le PNNS passe de 8 à 12 repères nutritionnels (hors activité physique) :
 
Les 12 repères nutritionnels
 
1/Fruits et légumes : au moins 5 par jour
2/Fruits à coque sans sel ajouté (amandes, noix, noisettes, pistaches) : une petite poignée par jour
3/Légumineuses ou légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots rouges/blancs...) : au moins 2 fois par semaine
4/Produits céréaliers complets et peu raffinés
(pain, pâtes, riz et autres produits céréaliers non ou peu raffinés) : tous les jours selon l’appétit
5/Produits laitiers (lait, yaourts, fromages…) : 2 portions par jour
6/Viandes et volailles : viande rouge à limiter (500 g/semaine max), volaille à privilégier
7/Poissons et fruits de mer : 2 fois par semaine dont un poisson gras (saumon, maquereau, sardine…)
8/Charcuterie : à limiter (150 g/semaine max), jambon blanc à privilégier
9/Matières grasses ajoutées : éviter les consommations excessives, préférer les huiles végétales (colza et noix, riches en Oméga 3) aux matières grasses animales
10/Produits sucrés : à limiter (incluant boissons sucrées et céréales du petit-déjeuner sucrées)
11/Boisson : eau à volonté, boissons sucrées et au goût sucré à limiter 
12/Sel : à limiter
 
Du PNNS 3 au PNNS 4 : quelle évolution ?
 
Les familles Fruits & Légumes - Viandes, Poissons & Oeufs – Féculents se sont éclatées pour mettre davantage en avant les produits à privilégier ou au contraire à limiter :
 
Fruits & Légumes : ajout d’un repère à cette famille, celui des fruits à coque sans sel ajouté pour leurs fibres, vitamines et minéraux
 
Féculents : distinction des produits céréaliers complets et peu raffinés, et des légumineuses apportant protéines, fibres et minéraux
 
Viandes, Poissons, Oeufs devient :
Viandes et volailles : la viande rouge augmente les risques de maladies cardiovasculaires, tandis que la volaille est à privilégier car moins grasse
Poissons et fruits de mer : apport en Oméga 3 par les poissons gras
Charcuterie : trop riche en sel
 
Produits laitiers (2 au lieu de 3) : principe de précaution vis-à-vis des risques de cancer de la prostate notamment et la présence de contaminants
 
Les pommes de terre, les produits céréaliers raffinés et les oeufs ne font désormais plus l’objet d’une recommandation spécifique car aucun argument scientifique ne permet d’établir un repère ou une limite de consommation particulière.
 
*Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail
 

Qu'est-ce que le PNNS ?

Lancé en 2001, le Programme National Nutrition Santé (PNNS) est un plan de santé publique visant à améliorer l’état de santé de la population en agissant sur la nutrition et l’activité physique. Il propose des repères nutritionnels, qui sont des indications de consommation quantitatives et qualitatives de différents groupes d’aliments, à suivre pour favoriser une alimentation équilibrée.
 

Et le GEMRCN* dans tout ça ?

Les objectifs du GEMRCN sont basés sur ceux du PNNS. L’évolution de ce dernier impliquera donc une mise à jour de la recommandation nutrition et des fiches thématiques du GEMRCN pour tenir compte des connaissances actualisées des besoins des convives de la restauration collective.
 
* Groupe d’Étude des Marchés de la Restauration Collective et de Nutrition
 

Nutri Mag

Dossier du mois : Les produits carnés

Je découvre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour faciliter et optimiser votre navigation sur notre site et en mesurer la fréquentation. En savoir plus.