Dossier

Les viandes, un aliment vital !

Les viandes, un aliment vital !
Image
Les viandes, un aliment vital ! - PassionFroid - Grossiste alimentaire
03 mars 2014

LE TERME DE VIANDE A LA MÊME RACINE LATINE QUE LE VERBE VIVRE, ET SIGNIFIE « QUI EST NÉCESSAIRE À LA VIE ».

 

De tout temps, l’homme a eu une relation particulière à la viande : chasseur, pêcheur, la chair animale représentait et reste toujours une source d’énergie, de protéines et de micro nutriments essentielle.


Qu’elle soit rouge (bœuf, mouton) ou blanche (porc, volaille), la viande regroupe toutes les parties comestibles d’un animal : muscles, gras, sang, abats, produits tripiers.

 

Un point de nutrition

La viande constitue une bonne source alimentaire de protéines de bonne qualité, c’est à dire apportant l’ensemble des acides aminés indispensables.

 

Elle est aussi riche en fer. Ce minéral intervient notamment dans la bonne oxygénation du sang et la constitution des muscles. La viande contient également du zinc qui est un élément vital pour le renouvellement des cellules immunitaires, pour la cicatrisation et les problèmes de peau.

 

En moyenne, 100 g de viande couvrent 30% des besoins journaliers d’un adulte en protéines et 43% en Vitamine B12. Le complément protidique peut être aisément couvert par des protéines d’origine végétale.

 

Souvent stigmatisée, la teneur en lipides (graisses) de la viande est variable selon les morceaux, 2/3 d’entre eux possèdent moins de 8% de matières grasses :

  • Les morceaux maigres contiennent moins de 3% de lipides (ex : jarret de bœuf, noix de veau, tendes de tranche,…)
  • Pour les morceaux plus gras, contenant plus de 8% de matières grasses (ex : entrecôte, côtes d’agneau ou de veau...) il est préférable de retirer la partie grasse visible pour diviser par deux ou trois le taux de lipides.

 

Sources :

Recommandation Nutrition, GEMRCN, Version 1.3 - Août 2013

Arrêté du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire